Quels sont les processus d’un bon recrutement

processus d'un bon recrutement

 Lorsqu’une entreprise est en pleine expansion, le besoin d’un nouveau collaborateur est évident. Et quand elle fait face au licenciement ou à une démission d’un employé, le recrutement est l’étape principale à franchir. Or, recruter une nouvelle personne pour intégrer son équipe de travail est une décision importante. Toutefois, en maîtrisant les processus de recrutement, on aura la garanti d’embaucher le meilleur candidat pour le poste proposé. Voici donc 9 étapes à suivre pour un bon recrutement en France.

1- Définir le besoin de l’entreprise, quel est le poste à pourvoir ?

 La définition des besoins de l’entreprise permet de bien fonder un projet d’embauche. Cela  fait partie des premiers processus de recrutement. Cette recherche de candidat est tout d’abord un projet d’analyse et d’évaluation. Il permet d’aborder les véritables valeurs d’une entreprise pour en tirer les informations nécessaires. Recruter nécessite de faire une analyse des équipes à compléter et des postes à pourvoir. Quel poste pourvoir ? Combien de postes sont disponibles ?

Eh oui, la définition du poste est la meilleure façon de définir si l’entreprise a réellement besoin d’un recrutement. Le responsable du recrutement (recruteur) et le responsable métier (employeur) établissent une fiche de poste ensemble pour évaluer : les futures missions du collaborateur à recruter ; les objectifs du poste ; l’environnement de travail du futur salarié ; son rattachement hiérarchique avec toute l’équipe et les éléments du contrat qui constitueront la base des échanges pendant l’entretien, avec le collaborateur (lieu de travail, fourchette de rémunération, etc.). Cependant, il est important de parler des compétences liées aux expériences et au savoir-vivre du collaborateur.

2-La rémunération du candidat pour l’emploi

La rémunération du candidat pour l’emploi

Durant un bon recrutement, on précise d’emblée le souhait de connaître les différentes prétentions salariales de chaque candidat. Ce processus permettra de se focaliser sur les meilleurs profils. En effet, la rémunération est un point majeur qui définit le travail de tous les candidats et des salariés. Loin de définir la valeur du poste, la rémunération est une étape majeure du recrutement et doit être indiquée par chaque candidat pour l’emploi.

3- Les aides au recrutement pour l’entreprise en France, un processus de compensation

 Qui dit recrutement, dit projet, et qui dit projet, dit charges. Le recrutement peut coûter cher à une entreprise. C’est pour cela qu’interviennent les aides au recrutement en France. Ces aides financières en France servent à compenser les charges liées aux projets de recrutement et aux étapes de recrutement. Parmi ces aides, on peut noter l’aide de 4000 euros, qui symbolise une compensation par rapport aux dépenses et aux charges. Versée par l’ASP par trimestre dans un délai d’un an. Il existe également la prime pour favoriser les candidats sous contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation. Cette prime se perçoit sous forme d’aide de 5000 à 8000 euros. Ces 2 types d’aides sont dédiées à l’emploi des jeunes et au soutien de ces jeunes étudiants en France.

 On peut également citer les aides pour travailleur handicapé, les aides pour l’embauche en alternance, ou l’embauche d’un demandeur d’emploi en France.

4- La durée du contrat pour l’emploi

durée du contrat pour l'emploi

 Un processus clé du recrutement est également la définition du type de contrat. Il est donc important de cerner quel type de contrat à proposer. On peut noter le CDD (à durée déterminée), le CDI (à durée indéterminée), ou le contrat en intérim pour des missions temporaires et ponctuelles. L’entreprise définit ce critère selon ses besoins et pourra choisir le profil adapté à son offre en précisant cette demande.

5- L’annonce de l’offre d’emploi

 Le processus de recrutement s’ensuit avec la diffusion de l’offre d’emploi. On peut réaliser une diffusion de masse pour atteindre le maximum de candidats, ou faire une analyse démographique et géographique, selon les besoins de l’entreprise. Une annonce d’emploi doit être très réglementée. La date de la publication de l’annonce et le nom de l’entreprise doivent figurer. Les mentions discriminatoires sont à éviter. En France, l’annonce doit être rédigée en français.

6-    Les moyens de sourcing du recrutement

sourcing du recrutement

Les moyens utilisés pour obtenir des candidats sont nombreux. Depuis 2017, il existe 5 outils utilisés par le recruteur dont : le pôle Emploi (Apec) ; les sites internet ; le réseau/cooptation ; les candidatures spontanées et les réseaux sociaux. Les sites emploi sont sollicités. D’après une enquête sur le recrutement en 2017, 91% des ressources humaines d’entreprises l’utilisent pour recruter. Toutefois, une recherche faite par un recruteur s’avère nécessaire pour trouver les bons candidats en ligne. Alors, les moyens de sourcing correspond aux 6 points suivant :

  • Le recrutement et les bases de données des candidats
  • Le recrutement interne et mobilité : évaluer si un candidat en interne correspond réellement au besoin du poste.
  • La vérification de chaque candidature précédente de la personne 
  • Le recrutement et le moteur de recherche : utilisation de google pour la recherche des CV
  • La cooptation : travailler avec des recruteurs professionnels (cabinet de recruetement)
  • Le recrutement et les réseaux sociaux

7- La sélection, le processus de recrutement clé

 La sélection est une étape majeure des processus de recrutement. Sans doute l’étape la plus importante. Celle-ci permet un tri des candidatures reçues et doit être réalisée en toute connaissance de cause. Au premier abord, les candidatures sont triées selon les profils en raccord avec l’offre lancée. Ensuite, il est important de faire une analyse des références de chaque candidat.

 Cette sélection doit comporter l’entretien d’embauche qui permettra d’analyser efficacement les profils à favoriser. Par téléphone, On devra fixer un entretien d’embauche avec chaque candidat faisant partie de la sélection. Ensuite, on effectue un entretien d’embauche pour renforcer les données collectées sur chaque profil afin de déboucher à une sélection plus précise. L’entretien permet d’en connaître davantage sur chaque candidat et ses compétences, son expérience, etc.

 8- Les obligations à respecter pour l’emploi

obligations à respecter pour l'emploi

 Après l’entretien d’embauche, on estime avoir trouvé le candidat parfait. Il est donc temps de respecter les obligations liées à l’embauche, qui sont : la déclaration unique d’embauche, l’immatriculation auprès des caisses de retraite, la tenue d’un livre de paie, et d’un registre du personnel, ou encore l’inscription au sein d’une institution sur la médecine du travail.

 9- L’accompagnement de la nouvelle recrue

 Ici, il sera question d’accompagner le nouveau salarié durant ses débuts dans l’entreprise. Une étape d’intégration est nécessaire pour compléter l’expérience embauche. Le nouveau salarié sera ainsi en mesure d’intégrer plus facilement son nouvel environnement professionnel et garder des compétences et une motivation toujours élevées pour accomplir ses nouvelles missions principales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *